top of page
  • Writer's picturePhilippe Chevalier

Le Métavers, une belle-mère, ma mort, la monétisation, une grand-mère et Montréal




En décembre se tenait le remarquable événement DIVE, qui lançait une des initiatives Métavers concrètes qui démarquent déjà Montréal.

Un des conférenciers, excellent, a évoqué sa belle-mère sceptique de la valeur réelle du métavers (je ne nomme jamais un conférencier qui évoque sa belle-mère sur une scène, je ne veux pas le mettre dans le trouble).

Elle lui aurait dit : ‘’ j’y croirais à la valeur du Métavers lorsque ça me permettra de vivre une vraie expérience inédite … Comme visiter Notre-Dame au moyen âge en réalité virtuelle, plonger dans le Paris du moyen âge ’’ et notre conférencier de nous expliquer que cette valeur inestimable aux yeux de sa belle-mère existe réellement, en jeu , ou en expérience éducatrice , plusieurs versions sont déjà sur le marché . Donc la belle-mère quitte les rangs des sceptiques et rejoint les rangs des ‘’finalement je comprends la valeur du Métavers et je le vis’’. Mais cela annonçait l'heure de ma mort

Il m’est souvent arrivé de participer à des réseautages ou des formations d’entrepreneurs où la question suivante était posée :

- ‘’Philippe , dans ta bucket list, ce serait quoi le plus grand rêve que tu veux vivre, l’ultime rêve avant de mourir, la dernière case à cocher pour être satisfait de ton passage sur terre ?’’

Je réponds toujours :

- Une machine à remonter le temps pour revivre des moments historiques et visiter des lieux mythiques!

Hé bien j’ai réalisé hier à DIVE que mon rêve d’accomplissement, celui que je déclarai à tout le monde comme étant mon but avant de mourir était à portée de main. Donc mon heure s’en vient ! merci !

Sauf qu’avec l’excitation de mondes historiques fabuleux, à découvrir à l’infini, et plus les mises à jour, hé bien l’échéance de satisfaction ultime se voit repousser à l’infini. Donc rien de macabre à venir bien au contraire.

Surtout que …. Combien je serais prêt à payer pour vivre mon expérience ultime ? Plus qu’un loyer ? Oui ! Plus que les mensualités d’une voiture ? Oui ! Mon rêve a une valeur monétisable.

Donc la valeur existe, mon intention de payer existe, cet univers spécifique dans le Métavers est un marché réel.

Les passionnés d’Histoire sont nombreux dans le monde et l’Histoire dans sa version ludique est un beau secteur d’environnement de jeu. Aussi l’Histoire dans sa version hobby scientifique est également un très gros marché. Les chaînes YouTube consacrées à l’Histoire sont légions (oui comme les légions romaines) et cumulent des chiffres d'abonnés stupéfiants. Les expériences métavers historiques sont un marché immense et bien au-delà des musées et des institutions.

La valeur économique dans le Métavers se calcule comme ailleurs : les choses ont la valeur qu’on leur donne.

Ma grand-mère est née à la fin du 19 ième siècle, et en 1980 elle voulait se débarrasser de son horloge de plancher en bois ( 8 pieds de haut) qui ne fonctionnait plus . Cette horloge ne donnait plus l’heure, donc n’avait plus de valeur à ses yeux, ne valait même plus 1 $, faute de remplir sa fonction initiale de donner l'heure.

Ma grand-mère avait décidé de la jeter sur le chemin, sauf que mes parents lui ont fait remarquer que cette horloge en chêne avait peut-être une valeur antique. Un antiquaire est venu et a expertisé l’horloge comme étant de 1720, estampillée d’un horloger célèbre et valant 12 000 $ même si elle ne donne plus l’heure. Ma grand-mère lui répond :

- Comment ça une valeur ? Mais elle n’en a pas ! elle ne donne pas l’heure, qui va payer 12 000 $ pour une affaire qui ne rend pas de service utile ?

- Madame , les choses ont la valeur qu’on leur donne, et il y a des gens qui aiment ça et sont prêts à payer pour une émotion.

La valeur dans le Métavers suit le même principe universel, la valeur correspond aux besoins d’un marché et ce besoin peut être pratico-pratique sérieux, ou étonnant et émotif.

Montréal a toutes les chances de devenir une référence dans le métavers grâce à la qualité d’événements comme DIVE, grâce au manifeste du métavers http://metaquebec.org/ , grâce à Web3 Montréal et à la complémentarité entre la version corporative du Métavers présentée par #XPRLabs et la version artistique soutenue par les #7doigts.

J’opère une agence de détectives privés dédiés aux entreprises et à leurs problèmes (fraude, compétition déloyale, harcèlement au travail et cyber-enquête) du monde réel. Mais le Métavers n’est pas un monde fictif puisque ses acteurs sont des humains qui ont des agissements humains. Les comportements éthiques et non éthiques sont les mêmes, l’acceptable et le non acceptable dans le Métavers sont identiques au monde réel (un avatar qui serait le prolongement d’une volonté délinquante n’est pas que de la désinhibition).

#Montréal a tous les atouts culturels et les talents pour devenir le centre créatif #Métaverse qui pense autant technique qu’éthique.

Avec XprLabs VRARA, l'ACET (Ghyslain Goulet), Les 7 Doigts / The 7 Fingers , SNC-Lavalin (Gabriel Diaz-Vega), The Eventure Group Inc et Web3MTL, cela semble bien parti autour de DIVE.




bottom of page