top of page
  • Writer's picturePhilippe Chevalier

Notre équipe est la plus incroyable dans notre métier :



Anciens agents de renseignement, anciens policiers, légendes de la lutte au crime organisé ( donc moyenne d’âge 60 ans) +  des jeunes hacker white-hat âgés de moins de 25 ans  + une VP aux opérations allumée et disruptive.

 

Au milieu de tout cela : deux Intelligences artificielles créées pour nous et opérationnelles depuis 1 an pour une efficacité exponentielle de nos recherches d’infos dans nos enquêtes de réputation.

 

La force de cette escouade totalement hors norme est justement d’être totalement hors norme :

Nos vieux enquêteurs ont obtenus des résultats incroyables pendant leur carrière parfois compliquées car ils étaient des fonctionnaires hors norme et hors système.

Nos jeunes hackers , ben … par nature ils sont hors normes.

 

L’assemblage de ces forces donnent à notre agence une puissance d’action qui demeure très humaine, même et surtout à l’ère de l’intelligence artificielle.

 

Pourquoi ça marche ?

À notre époque, un renseignement sophistiqué peut provenir de partout : Des bases de données publiques ou privées, des fuites des bases de données commerciales, des médias petits ou grands,  de la recherche OSINT globale, des médias sociaux.

La difficulté n’est pas dans la rareté des informations mais dans le traitement d’une quantité phénoménale d’informations.

La quantité de données sur terre double tous les 24 mois.

 

Au lieu d’enquêter sur le terrain et de compléter par de la cyber-enquête, c’est maintenant  la cyber-enquête augmentée par IA qui commence l’enquête , l’analyse humaine vient ensuite et le terrain (surveillance et filature ) n’intervient qu’en dernier recours pour valider.

 

La clé pour collecter, trier, analyser, utiliser le renseignement en source ouverte est l'IA.

 

·        Seule l’IA peut collecter en quelques minutes et trier les masses d’informations nécessaires.

·        Seuls les enquêteurs expérimentés peuvent valider et analyser, car l’expérience a ceci de bon : Elle permet de voir ce que d’autres ne voient pas, y compris les IA.

·        Seuls nos jeunes hacker white-hat peuvent frapper aux bonnes portes, les entrouvrir ou les défoncer pour rassembler les preuves (légales bien entendu).

Notre plus récent produit : La veille de réputation négative fonctionne de cette manière :


1.      Tout savoir sur l’information négative qui circule sur notre client

2.      Faire analyser par des enquêteurs la source de ces informations

3.      Documenter la situation et une éventuelle riposte avec nos hacker white- hat (dans un cadre légal approprié bien sûr)

 

Et pour nos enquêtes traditionnelles, tel qu’en concurrence déloyale, la même complémentarité fonctionne à plein régime.

 

Nos rapports sont ultra conformes, mais ceux qui les réalisent sont anticonformistes car c’est le seul moyen de s’accomplir.

bottom of page